d'Altitude
Lycée
Briançon
 

Déclaration en matière de stratégie Erasmus

mardi 29 mars 2016, par michelle.seghir

Charte Erasmus+

PDF - 837.3 ko
Charte erasmus

Briançon, sous-préfecture du département des Hautes-Alpes, étant une petite ville de plus de 12 000 habitants perchée à 1 250 mètres d’altitude, est souvent qualifiée de « ville la plus haute d’Europe ».
Située au cœur des Alpes françaises à la limite des Alpes du Nord et du Sud, et à 15 kms de l’Italie par le col de Montgenèvre, elle peut assurément revendiquer cette qualification…

Le lycée d’Altitude de Briançon, localisé juste sous le centre historique de la cité Vauban inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, ne peut que bénéficier de cette situation géographique exceptionnelle et particulière !

Géographiquement enclavé dans les montagnes alpines, la nécessité de s’ouvrir à d’autres territoires, français et européens, s’est très naturellement imposée à l’ensemble de la communauté éducative afin de permettre à nos élèves d’enrichir leur parcours scolaire et de les aider à construire leur projet personnel et professionnel.

Le lycée d’Altitude étant un lycée polyvalent, ces actions d’ouverture, nationales et internationales, ont toujours été menées pour l’ensemble des lycéens, qu’ils soient dans une filière professionnelle, technologique ou générale :
• La participation au programme européen Erasmus+ MatLan (Learning math and languages through research and cooperation) avec, notamment, l’organisation de la réunion nationale de dissémination vendredi 25 mars 2016 ;
• L’inscription récente sur le projet Erasmus Groupé « Mobilité BacPro » pour nos élèves du baccalauréat professionnel « Maintenance des Équipements Industriels » ;
• La participation à des congrès MATh.en.JEANS avec la présentation des projets en anglais dans plusieurs pays d’Europe (Danemark, Italie, Belgique, Italie, Roumanie, …) ;
• Des échanges avec la ville de Suse, en Italie, dans le cadre d’un concours de Robotique entre établissements scolaires ;
• La participation à l’Exposition Universelle de Milan avec tous les élèves de l’enseignement professionnel ;
• Des échanges avec la ville de Pérouse, en Italie, dans le cadre de l’enseignement des Sciences de la Vie et de la Terre ;
• Des voyages d’une semaine en Angleterre avec tous les élèves de l’enseignement professionnel (une centaine environ) ;
• Les visites régulières de sites industriels en Italie du Nord (Turin) avec des élèves de l’enseignement technologique et des étudiants de notre BTS « Maintenance des Systèmes » ;
• Des voyages en Espagne dans le cadre de l’enseignement de l’Espagnol ;
• Des voyages en Italie dans le cadre de l’enseignement de l’Italien ;
• Un voyage à Rome dans le cadre de l’enseignement du Latin ;
• Des voyages en Allemagne dans le cadre de l’enseignement de l’Allemand…

Pour ce programme européen « Charte Erasmus pour l’enseignement supérieur », notre groupe cible sera principalement nos étudiants de 1ère et 2nde année de la Section de Technicien Supérieur « Maintenance des Systèmes ».
Dans un monde où la crise économique et le chômage sont des perspectives guère réjouissantes pour nos jeunes, la maintenance restera toujours le dernier secteur industriel qui assurera une embauche régulière. En effet, pour des raisons évidentes d’économie budgétaire, les capitaines d’industrie d’Europe, mais sans doute du Monde, préfèreront allonger la durée de vie de leurs systèmes en développant des services de maintenance efficace et efficiente, plutôt que de recourir à de lourds investissements pour changer leurs machines.
Enfin, il nous semble important, voir essentiel, de sensibiliser nos jeunes étudiants à la construction européenne, d’éveiller leur curiosité et de leur donner la possibilité de réfléchir à une carrière européenne.

Pour notre groupe cible d’étudiants du BTS « Maintenance des Systèmes », l’anglais, l’anglais technique, étant la langue internationale des échanges industriels, technologiques et scientifiques, il nous a semblé tout naturel de chercher des partenaires dans les pays anglophones, et plus particulièrement en Angleterre ou en Irlande où nous avons déjà quelques attaches…

Notre établissement organise, dans un premier temps, des mobilités de stage pour ses étudiants et des mobilités de formation et d’enseignement pour le personnel, puis, dans un deuxième temps, des mobilités d’études.
L’octroi de la charte sur une période courant jusqu’à 2 022 permettra d’orienter notre projet dans une troisième direction : grâce aux partenariats existants et ceux que nous allons développer, nous pourrons envisager de mettre en place des projets de coopération dans le domaine des mobilités virtuelles.
L’approfondissement des relations entre notre lycée et le réseau d’entreprises partenaire est moyen de développer à terme un projet d’alliance de la connaissance.

1. Augmenter les niveaux de qualification pour former les diplômés et les chercheurs dont l’Europe a besoin

La participation à une mobilité européenne renforce l’employabilité des participants en développant leurs capacités d’adaptation et leur prise d’initiative (ces compétences sont essentielles pour répondre aux évolutions des marchés qui conduisent les entreprises à être réactives et flexibles)
Elle augmente les compétences de communication et les compétences linguistiques des participants au-delà du niveau requis par le diplôme.
Elle améliore la connaissance des systèmes industriels exploités en Europe pour répondre aux conséquences de la mondialisation et faire face à des marchés de plus en plus concurrentiels.

2. Améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement supérieur

La nature même de ces échanges de mobilité permet de comprendre, et donc, de mieux appréhender la « culture » de la maintenance industrielle que chaque pays peut pratiquer et d’être ainsi à même de développer la mise en œuvre de « bonnes pratiques » en prenant le meilleur chez chacun…

3. Relever la qualité grâce à la mobilité et à la coopération transnationale

Le programme Erasmus+ représente un outil pertinent pour établir et conforter une relation de confiance avec nos partenaires et ainsi de pouvoir approfondir notre coopération. La mobilité d’enseignement offre l’opportunité d’échanger des compétences spécifiques et reconnues dont bénéficieront nos étudiants.

4. Faire le lien entre l’enseignement supérieur, la recherche et les entreprises pour favoriser l’excellence et le développement régional.

La maintenance des systèmes, quels que soit leur taille, est présente sur tous les territoires, de la commune à l’Europe.
Le programme Erasmus+, par sa nature même, renforce notre lien avec les entreprises d’autres territoires qu’ils soient régionaux, nationaux ou européens. Ce lien profite aux entreprises dans lesquelles nos étudiants sont amenés à travailler et à celles des pays d’accueil en accentuant leur ouverture internationale et européennes et en stimulant l’innovation et le partage d’information.

5. Améliorer la gouvernance et le financement

La participation au programme Erasmus+ améliore la gouvernance de notre établissement en stimulant le travail d’équipe, en développant des activités transversales, en renforçant la transparence de notre politique (information sur Erasmus+, sa mise œuvre, notre formation).
Cela encourage également notre établissement à consacrer une partie de son budget à l’ouverture européenne et internationale.

 
Lycée d'Altitude – 3, Rue M. Chancel BP 45 - 05100 Briançon – Responsable de publication : M Brulois Jean Denis
Dernière mise à jour : vendredi 17 mai 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille