d'Altitude
Lycée
Briançon
 

3.15.7 Vidéos conférences

samedi 1er décembre 2012, par Hubert Proal

Notre chercheur, M. PETIT (Université Joseph Fourier de Grenoble) est actuellement en poste en Finlande (Jyväskylä). Nous avons organisé des védéos conférences avec les différents groupes pour qu’ils puissent échanger et surtout donner quelques pistes de recherche.

 

Jeudi 29 novembre 2012 de 11h à 12h (heure française) en salle D.002

 

Surface minimale pour retourner un segment

par RUTH Tanguy et LUC Martin (2nde)

On a le segment [AB] que l’on doit retourner (B en A et A en B) en restant dans le plan. On souhaite que la surface balayée par le retournement soit minimale.

JPEG - 74.3 ko
VC-2

 

Le spectre du zéro

par AMBLARD David, PERRETON David, COUSIN Gaspard et FOIN Martin (2nde)

On réalise un cercle à la main (boucle fermée), on veut essayer de quantifier l’erreur par rapport au cercle ou encore la « décomposer en somme » de cercles.

 

JPEG - 59.3 ko
VC-1

 

Jeudi 29 novembre 2012 de 16h à 17h en salle D.202

 

Modélisation du vol des oiseaux groupés

par WEISTROFFER Melchior, COUSIN Lucien, PERRICOURT Léo et GUYOT Anthony (T°S)

On considère les règles suivantes concernant le mouvement des oiseaux :

  • Un oiseaux est caractérisé par une position en x et y, et une vitesse en x et y.

  • Chaque oiseau a un champ de vision de rayon R. Il ne tient pas compte des oiseaux qui sont en dehors de son champ de vision

  • Il a aussi un angle de vision inférieur à 180° et ne peut pas voir au-delà.

  • Il est attiré inversement proportionnellement par le centre de gravité des oiseaux qu’il voit.

  • Il s’éloigne des oiseaux qu’il voit proportionnellement à l’inverse du carré de la distance qui les sépare

  • Il aligne petit à petit sa direction (vitesse en x et y) avec celle de ses voisins.

Les attractions, éloignements et alignements sont des forces qu’il faut considérer comme des accélérations (à masse constante), qu’il faut donc calculer à chaque étape et ajouter à la vitesse.

JPEG - 73.1 ko
VC-3

 

Vendredi 30 novembre 2012 de 11h à 12h en salle D.002

 

Les tas de sable

par RODRIGUES Tassiana, LEPRINCE Amandine et TREZEUX Baptiste (2nde)

On découpe un polygone que l’on place sur un socle. On fait tomber du sable fin. On veut déterminer la position de la projection des arêtes du polyèdre sur le polygone.

JPEG - 57.4 ko
VC-4

 

Les moulins à vent

par HAMOUCHE Joss, RIPPERT François-Xavier, BARNEOUD-CHAPELIER Rudy et MAHAMOUD Nakib (2nde)

Soit S un ensemble fini de points du plan, contenant au moins deux points. On suppose que trois points quelconques de S ne sont pas alignés.

On appelle moulin à vent le processus suivant : le processus commence avec une droite d contenant

un unique point C de S ; la droite d tourne, dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, autour du point C, appelé pivot, jusqu’à ce qu’elle rencontre pour la première fois un autre point de S ; ce point, D, devient le nouveau pivot ; la droite continue alors sa rotation dans le sens inverse des aiguilles d’une montre autour de D, jusqu’à rencontrer un nouveau point de S ; ce processus continue indéfiniment.

Pour un ensemble S donné, peut-on toujours trouver une droite d pour que processus passe par tous les points de S ?

JPEG - 58.6 ko
VC-5

 

Mardi 4 décembre 2012 de 10h à 11h en salle D.002

 

Les ensembles gonflés

par LE BRUN Margaux et RAINOUARD Fabian (1°S)

Après avoir déterminé le diamètre d d’un polygone ou polyèdre (distance la plus grande entre deux points de la figure), on la gonfle en rajoutant des points, du moment que le diamètre ne varie plus. Étudier les propriétés de ces figures du plan ou de l’espace.

 

La prochaine intervention de M. Petit se fera au lycée au moi de janvier (vacances scolaire en Finlande)

 
Lycée d'Altitude – 3, Rue M. Chancel BP 45 - 05100 Briançon – Responsable de publication : M Brulois Jean Denis
Dernière mise à jour : vendredi 17 mai 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille